Pages

jeudi 19 octobre 2017

BANDE ANNONCE DE SWEET VIRGINIA DE JAMIE M.DAGG AVEC JON BERNTHAL

Sweet Virginia est un film réalisé par Jamie M. Dagg avec Jon Bernthal, Christopher Abbott qui n'a pas encore été programmée pour une sortie dans les salles obscures en France... 

Synopsis : 


Le gérant d'un motel côtoie sans le savoir un dangereux tueur responsable d'un récent massacre dans une ville voisine...  


BOX OFFICE PREMIERE SEANCE A PARIS CE MERCREDI

Le long métrage The Square, Palme d'or du dernier Festival de Cannes, réalise le meilleur démarrage de ce mercredi 18 octobre avec 1050 entrées. A titre de comparaison, la précédente palme, le Moi, Daniel Blake de Ken Loach, avait attiré 1931 spectateurs.

C'est une petite surprise car il était en concurrence avec un film avec Omar Sy, film d'animation et comédie française, mais finalement comme Knock est pas bon et les films d'animations et comédies sont d'un niveau très bas, il est salutaire que la Palme d'Or de Cannes soit devant en tous cas sur Paris, ce qui ne devrait plus être le cas dans le Box-Office France en tous cas au vue des premières séances, aucun film ne devrait être un succès, la morale est sauf (sauf pour The Square).


RANGFILMENTRÉES*NOMBRE DE COPIES*MOYENNE PAR COPIE*
1The Square10502542
2Knock9712244
3Le Monde secret des Emojis5731441
4Les Nouvelles aventures de Cendrillon5051534
5My Little Pony : le film3841038
6Zombillénium3501132
7La Belle et la Meute3331326
8Laissez bronzer les cadavres177359
9Tous les rêves du monde72418
10L'Assemblée46412
11Corbier, des traces dans la mémoire des masses36136
12Le Vent dans les roseaux1845
13Bricks111

BANDE ANNONCE DE ANGELICA DE MITCHELL LICHTENSTEIN AVEC JENA MALONE

Angelica est un film réalisé par Mitchell Lichtenstein avec Jena Malone, Ed Stoppard et Janet McTeer, qui tarde à sortir, car il est en préparation depuis trois ans, et la sortie devrait intervenir courant 2018. 

Synopsis : 

Dans l'Angleterre victorienne, la répression sexuelle ouvre un fossé entre Constance et Joseph après la naissance de leur fille Angelica. Quand un prédateur surnaturel commence à perturber le ménage, Constance fait appel à la charismatique spiritualiste Anne Montague...  


CALUM VON MOGER VA INCARNE ARNOLD SCHWARZENEGGER DANS LE FILM BIGGER

Le film Bigger a trouvé son Arnold Schwarzenegger ! Selon le site Deadline, l'Australien de 27 ans Calum Von Moger, Mister Universe 2014, incarnera la star sur grand écran dans ce projet centré sur l'histoire des frères Weider, culturistes et entrepreneurs qui ont été à la tête d'un empire de plusieurs millions de dollars basé sur le bodybuilding. Ci-dessous, un cliché de Calum Von Moger.

Résultat de recherche d'images pour "calum von moger"Résultat de recherche d'images pour "calum von moger"


LE NOM DE LA ROSE DE UMBERTO ECO VA ÊTRE ADAPTER EN MINI-SERIE AVEC JOHN TURTURRO

Surtout connu en France pour son adaptation au cinéma en 1986 par Jean-Jacques Annaud, le roman d'Umberto Eco, Le Nom de la Rose, va bientôt devenir une mini-série. En marge du Mipcom, qui se tient actuellement à Cannes, Variety a appris que la chaîne italienne Rai était en train de produire sa seconde série internationale (après Medici: Masters of Florence, avec Dustin Hoffman).
Cette fois, c'est John Turturro (récemment nommé aux Emmy Awards pour The Night Of), qui incarnera le premier rôle, celui du moine franciscain Guillaume de Baskerville, joué à l'époque par Sean Connery. Face à lui, on retrouvera Rupert Everett, dans la peau de l'Inquisiteur Bernardo Gui, et l'Allemand Damien Hardung sera Adso von Melk (Christian Slater dans le film).
La mini-série aura un budget de 27 millions de dollars et sera tournée en langue anglaise. Elle s'étalera sur 8 épisodes. Avant de mourir, l'an dernier, Umberto Eco a eu le temps de superviser l'écriture des scripts. La réalisation sera signée Giacomo Battiato. Tournage attendue en janvier prochain à Rome. Le Nom de la Rose sera diffusée ensuite sur la Raï en Italie et sera distribuée dans le reste du monde par les Français de Wild Bunch.

mercredi 18 octobre 2017

MON AVIS SUR L'ECOLE BUISSONNIERE DE NICOLAS VANIER (Passe ton bac d'abord)

L'ECOLE BUISSONIERE de Nicolas Vanier est un film d'Aventures Français par le réalisateur de Belle et Sébastien.

SynopsisParis 1930. Paul n’a toujours eu qu’un seul et même horizon : les hauts murs de l’orphelinat, sévère bâtisse de la banlieue ouvrière parisienne. Confié à une joyeuse dame de la campagne, Célestine et à son mari, Borel, le garde-chasse un peu raide d’un vaste domaine en Sologne, l’enfant des villes, récalcitrant et buté, arrive dans un monde mystérieux et inquiétant, celui d’une région souveraine et sauvage. 
L’immense forêt, les étangs embrumés, les landes et les champs, tout ici appartient au Comte de la Fresnaye, un veuf taciturne qui vit solitaire dans son manoir. Le Comte tolère les braconniers sur le domaine mais Borel les traque sans relâche et s’acharne sur le plus rusé et insaisissable d’entre eux, Totoche. Au cœur de la féérique Sologne, aux côtés du braconnier, grand amoureux de la nature, Paul va faire l’apprentissage de la vie mais aussi celui de la forêt et de ses secrets. Un secret encore plus lourd pèse sur le domaine, car Paul n’est pas venu là par hasard… 

Résultat de recherche d'images pour "l'école buissonnière film"

  Au même titre que Knock , L'école Buissonnière joue sur les valeurs de c'était mieux avant et on nous le répète à longueur de temps pendant, la solidarité, les valeurs d'entraide et l'amour du pays et des belles choses, c'est bien mais est-ce cela peut en faire un film.

Résultat de recherche d'images pour "l'école buissonnière film"

Sauf que Nicolas Vanier montre pas de belles choses au niveau des animaux, car il ne fait aucune critique, mais montre les chasses à courre, la mort des loups comme un jeu sacré de la campagne française comme les corridas dans le sud de la France, si on part de ce postulat le film me met mal à l'aise, oh bien sûr pour atténuer on agrémentera le film d'une belle amitié entre un petit garçon et u  vieux braconniers bougons mais avec un grand cœur.

Résultat de recherche d'images pour "l'école buissonnière film"

Le film est terriblement ennuyeux et n'avance jamais et on se croirait dans une énième version de Rémy sans famille, d'ailleurs pourquoi ce titre "l'école buissonnière" alors que la majeure partie de l'action l'enfant se trouve en vacances, on y rajoute des secrets de familles inavouables à tiroir et au fait du hasard se retrouve tous au même endroit comme dans une Agatha Christie.

Résultat de recherche d'images pour "l'école buissonnière film"

Je ne suis pas emballé par le gamin Paul Scandel qui s'il a une présence, semble perdu sur le plateau, cherchant du regard quelconque indications de jeu. Mais le pire ce n'est pas lui, car après Vincent Lindon (Rodin) et Vincent Cassel (Gauguin) on a la période barbue bien broussailleux avec deux acteurs en totale cabotinage et qui en fond des tonnes Éric Elmosino et François Cluzet.

Résultat de recherche d'images pour "l'école buissonnière film"Résultat de recherche d'images pour "l'école buissonnière film"

Heureusement Valérie Karsenti et Frédéric Saurel donne une âme d'époque eu film.

Reste le pauvre camp de roms qui est d'une caricature cherchant même pas le faire exprès.

Maintenant comme dans tous les films de Nicolas Vannier , reste la nature ici la Sologne en Automne ce qui est un pléonasme avec de magnifiques photos et une couleur de la nature que j'adore, et puis les animaux dont ce magnifique cerf au-delà de ces bois. En espérant que Vannier à mieux traiter les animaux que dans des précédents films.

Résultat de recherche d'images pour "l'école buissonnière film"Résultat de recherche d'images pour "l'école buissonnière film"

Un film pour le dimanche soir sur TF1 qui me laisse froid et sans intérêt.

NOTE : 7.40

Résultat de recherche d'images pour "l'école buissonnière film"

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Nicolas Vannier
Scénario : Nicolas Vanier et Jérôme Tonnerre
Musique , Armand Amar
Production ; Clément Miserez et Matthieu Warter
Mixage : François Joseph Hors
Son : Emmanuel Hachette
Scripte ; Valentine Traclet
Cadreur : Mathieu Le Bothlan et Loic Savouré
Costumes ; Adelaide Gosselin
Monteur Son ; Thomas Desjonqueres
Effets Visuels ; Alain Carsous
Dresseur : Muriel Bec et Sandra Kiesser
Coiffure : Gérard Portenart
Maquillage : Thu Thanh Tu Nguyen
1er Assistant Réalisateur : Olivier Horlait
Directeur de Production ; Philippe Gautier
Casting : Sylvie Brocheré et Gwendale Schmitz
Décors : Sebastian Birchler
Montage , Raphaelle Urtin
Photographie ; Eric Guichard et Laurent Charbonnier

DISTRIBUTION


François Cluzet
François Cluzet
Rôle : Totoche
Jean Scandel
Jean Scandel
Rôle : Paul
Eric Elmosnino
Eric Elmosnino
Rôle : Borel
François Berléand
François Berléand
Rôle : Le Comte de la Fresnaye
Valérie Karsenti
Valérie Karsenti
Rôle : Célestine
Thomas Durand
Thomas Durand
Rôle : Bertrand
Ilona Cabrera
Ilona Cabrera
Rôle : Bella
Frédéric Saurel
Frédéric Saurel
Rôle : Dédé

Google+ Badge

Google+ Badge

Google+ Badge